Les Journées de la Vision 2014 : du 09 au 18 octobre 2014

JNV 2014Le SynOpE partenaire de l'ASNAV vous rappelle que les Journées de la Vision commencent aujourd'hui et se poursuivront jusqu'au 18 octobre.Ces journées sont l'occasion pour tous de faire contrôler gratuitement  sa vue chez près de 6000 opticiens partenaires.

Lire le communiqué de Presse de l'ASNAV : CP JNV 2014 ASNAV

Pour plus d'information www.asnav.org 

ou encore : http://www.quandonnevoitpasnet.net/

 

Le SynOpE solidaire de la journée de mobilisation des professions réglementées du 30 septembre 2014 suite

photo CR Manif 300914

Parce que toutes les professions de santé réglementées constatent avec dépit et colère les velléités de sacrifice de la Santé au détriment des patients et de la sécurité sanitaire, la mobilisation de ce jour a connu sur Paris un véritable succès.

Le SynOpE solidaire de cette action a diffusé un communiqué de presse et un kit pour tous les opticiens afin d'exprimer la colère de nos professionnels face aux mesures dangereuses qui ont déjà été prises et celles qui sont envisagées.

Nous vous rappelons qu'il vous appartient de nous retourner les pétitions signées avant le 30 octobre.

Le Président du SynOpE, Christian ROMEAS, était présent dans les rangs de la manifestation.

 

Le SynOpE solidaire de la journée de mobilisation des professions réglementées du 30 septembre 2014

Le Syndicat des opticiens entrepreneurs met à la disposition des opticiens un kit d'affiche, liflette et pétition afin de soutenir l'action de mobilisation contre la réforme des professions réglementées qui aura lieu le 30 septembre prochain.

Aussi, vous trouverez ci-dessous les documents à télécharger :

Une affiche que vous pouvez apposer sur votre vitrine, AFFICHE VITRINE

une liflette explicative et une pétition à faire signer à vos clients en 2 formats : 1 A4 ou A4 plié permettant une édition recto verso bord court que vous pouvez remettre aux clients) : Liflette format A4plié recto verso bord court ; Liflette et pétition A4

Le SynOpE diffuse également un communiqué de presse téléchargeable ici ou dans la rubrique "communiqué de presse".COMMUNIQUE DE PRESSE JOURNEE 30 SEPTEMBRE

 

 

 

Le rapport de l'IGF sur les 37 professions réglementées : son contenu met à mal les idées reçues pour l'optique !

Le rapport de l’IGF sur les 37 professions réglementées parmi lesquelles figure l’opticien, semblerait démontrer, comme nous l’affirmons HAUT et FORT depuis maintenant 2 ans,  que l'acharnement médiatique et législatif sans précédent que subit la profession au motif de tarifs et de marges supposés exorbitants n'est aucunement fondé !

Ce rapport met en exergue que :

Les opticiens présentent un revenu médian de 2563€ soit un des revenus les moins élevés des professions de santé réglementées, ce revenu médian n’ayant d’ailleurs pas donné lieu au moindre commentaire dans la presse généraliste …

Les opticiens présentent un taux de rentabilité (résultat net comptable/CA) comparable au taux de rentabilité dans l’économie française à savoir 7,9% (il s’établirait selon le rapport autour de 8% pour l’optique en 2010) pour un taux d’investissement quant à lui élevé (Environ 35%) … Autrement dit, la marge commerciale en Optique correspond à une rentabilité équivalente à celle constatée globalement dans l’économie française … ni plus, … ni moins !

Ce rapport va-t-il enfin tordre le cou aux idées reçues … rien n’est moins sûr au vu du nombre considérable de questions de parlementaires posées ces derniers temps mettant une nouvelle fois en exergue les "enquêtes" Que Choisir (Deux sur l'optique en moins d'un an) et le supposé tarif élevé des produits optique en France !! Pourquoi donc s’ingénier à tuer un secteur qui ne présente pourtant pas une rentabilité supérieure à celle constatée globalement dans l’économie Française ? A qui va profiter le crime ? Combien d’emplois et d'entreprises seront sacrifiés sur l’autel des idées reçues ? Quelle qualité de service, de sécurité sanitaire et de produits aujourd’hui accessible aux consommateurs pourrait-elle être garantie à un niveau de rentabilité inférieure ? Au total, n’est ce pas le porteur qui sera la victime de cet acharnement ?

Si ce rapport ne présente que peu d’éléments/options spécifiques au métier d’opticien (et pour cause, il n’y a visiblement pas d'enjeu), il n’en demeure pas moins que les quelques éléments mis en exergue démontrent, puisqu’il en est besoin, que la vérité est ailleurs … et que l’acharnement subi par la profession n’est aucunement justifié économiquement ! L'optique est au juste prix de la rentabilité économique nécessaire à toute activité ! ...selon des chiffres datant de 2010 ... ! Considérant qu'en 4 ans, et avec la crise ce taux de rentabilité a encore baissé, on peut légitimement s'interroger sur les marges de manoeuvre encore existantes sur notre secteur, sauf à rogner sur la qualité, la sécurité etc ... et si la marge de manoeuvre était fiscale ? Avec un TVA à 5,5% comme les autres dispositifs médicaux ?

Le rapport indiquerait par ailleurs «n’identifie(r) aucun obstacle à une évolution du cadre législatif et réglementaire qui rendrait plus aisée la prescription de lunettes correctrices par les opticiens. Il conviendrait alors de vérifier ex post le respect de la déontologie professionnelle de ces derniers. » identifiant en conclusion l’opportunité d’envisager une évolution de la réglementation en la matière, tout en invitant à renforcer le contrôle et respect de la déontologie professionnelle ... »

C'est sur cette dernière nouvelle, préalable à la trève estivale, que nous vous souhaitons un très bel été, de très bonnes vacances, et en profitons pour vous informer que le SynOpE sera fermé du 01 Août au 24 Août.

 

 

Communiqué du Ministère de la santé sur les décrets paniers de soins et plafonnement de remboursement

Dans un communiqué de presse publié sur le site du Ministère de la Santé, Marisol Touraine décrit le contenu des décrets en attente de publication relatifs notamment à la fixation du panier de soins minimal de la couverture santé rendue obligatoire et du cadre que devront respecter les contrats des complémentaires santé pour être considérés comme responsables : le fameux décret portant des planchers et plafonnements de prise en charge relatifs à l'optique médicale.

Sur les montants exprimés en matière de plancher et de plafond, il semble que les arbitrages confortent les informations que nous vous avions déjà transmises. Les contrats pour être qualifiés de "responsables" et donc bénéficier des exonérations fiscales et sociales, devront à minima prévoir un remboursement plancher à hauteur de 50€ pour un équipement complet en verres simples, et 200€ pour un équipement complet en verres complexes, mais uniquement s'ils prévoient des garanties optiques : (c'est à dire qu'un contrat pourra parfaitement exclure la prise en charge optique de ses garanties, dans ce cas là seul le ticket modérateur (soit 40% du tarif LPP) devra être pris en charge !)

Les garanties de ces contrats seront par ailleurs plafonnées à une prise en charge maximale de "470€ pour une paire de lunettes à verres simples, à 750€ pour des verres complexes, à 850€ pour des verres très complexes. Afin de garantir l’affectation de l’essentiel de ces prises en charge aux verres, la prise en charge des montures est plafonnée à 150€" explique le communiqué.

Ce que le communiqué ne révèle pas à ce jour c'est si ces plafonnements de prise en charge seront annuels ou biennaux (1 fois tous les 2 ans) ... !

Parallèlement, le décret relatif au panier de soins de la couverture santé obligatoire des salariés que devront mettre en place tous les employeurs au plus tard le 01 janvier 2016, devra quant à elle comprendre obligatoirement une garantie optique minimale de 100€ par équipement (verres simples), et bien sûr respecter les plafonds inhérents au contrat responsable, puisque pour bénéficier des exonérations de charges, les employeurs mettant en place cette couverture obligatoire et collective devront obligatoirement recourir à des contrats responsables.  Aussi le plancher de 50€ ne concernera que les contrats dits "individuels".

Enfin, le communiqué annonce qu'un observatoire des prix est créé, et que  l'arrêté de 1996 relatif à l'obligation de remise d'un devis en optique médicale sera révisé, augmentant le niveau d'informations contenues dans celui ci.

Pour lire le dossier de presse  : cliquez ici