Le SynOpE s'oppose à toute introduction de disposition relative à l'exercice du métier d'opticien dans la loi Macron

Le SynOpE s'oppose fermement à toute introduction de disposition relative à l'exercice du métier d'opticien dans la loi Macron.

Alors que les travaux de concertation avec le Ministère de la santé doivent commencer dans les prochains jours visant à réflechir aux évolutions nécessaires de la prise en charge en matière de santé visuelle et des éventuelles introductions dans le futur projet de loi de santé publique, cet amendement constitue une nouvelle fois pour le SynOpE une entrave à la concertation avec la profession, alors même que celle ci est planifiée.

La problématique soulevée ici outre la méthode qui apparait de nature à entâcher la possible concertation, doit s'analyser dans la stratégie globale de santé, et non au travers de mesures parcellaires et isolées.

C'est la raison pour laquelle le SynOpE a, dès lundi, alerté par courrier toutes les parties intéressées, et particulièrement le Ministère de la santé  afin que cet amendement soit retiré des débats sur un texte dont ce n'est pas l'objet et qui fait d'ores et déjà l'objet de plus de 200 articles.

Son retrait permettrait en outre de se conformer aux engagements pris par Madame la Ministre de la Santé de traiter exclusivement dans le cadre de la future loi de santé publique, les sujets relatifs aux professions de santé réglementées auxquelles, il apparait nécessaire de le rappeler, l'opticien appartient.

 

Bonne année 2015

Toute l'équipe du SynOpE vous souhaite une excellente année 2015 !!!

 

Le SMIC augmente de 0,8% au 01 janvier 2015

Le taux horaire du SMIC au 01 janvier 2015 est donc revalorisé à 9,61€/h (au lieu de 9,53€ en 2014), portant donc le SMIC mensuel brut pour 151,67h à 1457,52€.

Cette augmentation (+0,8%) correspond à l'exacte application de la formule d'indexation, sans "coup de pouce".

Parallèlement, Le minimum garanti augmente de 0,2 % sur un an et son montant est fixé à 3,52 €.

Article actualisé le 08 janvier 2015.

 

Le SynOpE réclame le retrait de la vidéo de présentation des mesures santé de la loi Hamon

La vidéo de présentation des mesures relatives à la santé de la loi consommation dite « loi Hamon », actuellement diffusée sur le site du Ministère de l’Economie, suscite colère et incompréhension.

Aujourd’hui, un peu plus de 6 mois après la promulgation de la loi, cette vidéo par son caractère mensonger et diffamatoire à l’égard des opticiens exerçant en magasin, promeut clairement un circuit de distribution (internet) au détriment d’un autre.

A travers cette vidéo, le Ministère cautionne les mensonges médiatiques sur un supposé surcoût des lunettes et sur des prix sur internet supposés inférieurs, et - pire - affirme qu’un équipement d’optique est parfaitement adapté uniquement grâce à l’indication de l’écart pupillaire … Ce qui par ailleurs constitue une erreur scientifique, la mesure de l’écart pupillaire n’étant qu'une mesure parmi d’autres permettant l’adaptation de l’équipement.

En conséquence, le SynOpE a décidé d’adresser un courrier à Monsieur le Ministre de l’Economie, sollicitant le retrait de cette vidéo dans les plus brefs délais, et se réserve la possibilité, en cas de refus, d’agir en justice.

Le décret fixant les règles des contrats responsables est paru

Le décret fixant les planchers et plafonds de remboursement que devront appliquer les contrats de complémentaires santé pour être considérés comme responsables vient de paraitre.

Son contenu n'a pas évolué depuis les différentes informations diffusées par nos soins. Comme nous le craignons et malgré les alertes réitérées par le SynOpE, ce dernier prévoit une limitation de prise en charge à un équipement tous les deux ans en l'absence d'évolution de la vue, cette limitation ne résolvant pas les cas des équipements cassés ou encore les prescriptions de VL/VP...

vous pouez le télécharger ici.