« PLAFONNEMENT DES REMBOURSEMENTS OPTIQUE : LE SYNOPE APPELLE SOLENNELLEMENT À UNE CONCERTATION AVEC TOUS LES ACTEURS CONCERNES ! »

logos-synope ok2013

Les opticiens, qui sont la cible depuis plusieurs mois de mesures législatives successives contradictoires, inadaptées, et basées sur des a priori contestables et contestés, sont aujourd’hui consternés par l’attitude des pouvoirs publics qui semblent s’acharner sur leur secteur d’activités.

Dernier coup porté à l’avenir de leur profession : le projet de décret censé plafonner les remboursements « optique », qui n’a fait l’objet d’aucune concertation préalable ou postérieure, et qui ne s’appuie sur aucune étude médico-économique partagée pour l’optique.

Encore à ce jour, aucune « porte » n’a été ouverte pour les représentants des opticiens !!!

Pourtant, la profession conteste HAUT et FORT – avec données économiques à l’appui – depuis de nombreux mois les fausses affirmations sur les prix de l’optique pratiqués en France ou sur les marges exorbitantes, sans que ces éléments n’aient JAMAIS été pris en compte, entendus, ou relayés.

Le système actuellement proposé par le Gouvernement conduira au mieux pour le consommateur/patient à une augmentation de son reste à charge, ou à une diminution de la qualité du dispositif auquel il aura accès. Au pire, ce système entraînera une augmentation des frais de santé, une aggravation la fracture sociale, et – n’en déplaise au Gouvernement – la disparition de nombreux magasins d’optique avec suppression de milliers d’emplois non délocalisables.

Contrairement à ce qu’affirme le Gouvernement, il ne s’agit ni d’une mesure en faveur du pouvoir d’achat des Français, ni d’une mesure d’économie pour le budget de l’état, ni d’une mesure en faveur de la qualité et de l’accessibilité des soins !

Il s’agit en réalité ni plus ni moins que d’un désengagement de l’Etat en matière de protection sociale des produits optiques, et d’une déconsidération orchestrée de notre métier et de notre activité au détriment des porteurs de lunettes ou de lentilles de contact !

Le SynOpE demande par conséquent solennellement au Gouvernement de suspendre la publication du décret en cours d’élaboration, et d’organiser ENFIN une véritable concertation avec tous les acteurs concernés !